Moto par temps de pluie? Top 5 des accessoires qu’il vous faut !

Les conducteurs de deux roues motorisés sont tous un jour ou l’autre confrontés au même problème : les changements climatiques. Si la moto est votre principal moyen de transport, vous devez être prêt à anticiper le froid, le vent, la chaleur, mais aussi la pluie. S’il faut bien s’équiper pour faire de la moto, il est tout aussi important de prévoir une tenue adaptée aux conditions météorologiques. Voici 5 accessoires moto incontournables pour rouler sereinement par temps de pluie.

Des vêtements étanches et qui tiennent chaud

Il n’y a rien de plus stressant que de devoir prendre la route alors qu’un orage menace d’éclater. Au risque de rentrer totalement trempé et de tomber malade, vous devez commencer par adapter vos vêtements au mauvais temps.

Grâce à l’évolution des technologies textiles, vous trouverez désormais des vêtements aussi étanches que réspirants sur des sites spécialisés tels que scooteo.com. En outre, faire de la moto sous la pluie nécessite de se protéger du froid, et en l’occurrence du vent.

Un blouson moto étanche accompagné d’une veste de pluie longue vous tiendront bien au chaud. Optez pour des modèles bien couvrants, coupe-vent et qui arrivent jusqu’au bas du buste pour éviter de prendre froid durant le trajet. Pour le pantalon, privilégiez les modèles étanches en textile, si possible bien longs et munis de pattes de serrage aux chevilles. Par temps pluvieux, évitez le cuir, car cette matière a tendance à laisser l’eau s’infiltrer au fil du roulage.

Un casque moto adapté

Le casque est non seulement un équipement moto obligatoire, mais il se révèle aussi être un accessoire moto incontournable pour vous préserver de la pluie. Qu’il pleuve ou qu’il vente, les modèles modulables et intégraux restent les meilleures options. Ce type de casque moto est réellement pratique, puisqu’il peut passer d’un intégral à un casque jet en quelques secondes. Vous pouvez ainsi profiter d’une protection optimale sur la route, et remonter la mentonnière lorsque vous en avez besoin.

Parfois, un casque peut limiter, voire brouiller votre vision, ce qui peut être très dangereux lorsque vous roulez à moto sous la pluie. Pour éviter ce genre de désagrément, vous pouvez opter pour un modèle anti-buée ou installer un écran « Pinlock ». Il s’agit d’une lentille souple destinée à être plaquée contre la visière, dont le rôle est d’absorber l’humidité et de prévenir l’apparition de petites gouttelettes d’eau. D’autres alternatives comme la pose d’un film protecteur peuvent également limiter les buées, et par la même occasion vous tenir au chaud.

Si vous ressentez encore quelques courants d’air, vous pouvez porter un cache-nez, une cagoule ou un tour de cou. Ces accessoires vous permettront d’améliorer l’isolation thermique du casque.

Une combinaison de pluie pour moto

Vous n’avez pas envie de vous embêter à multiplier les couches, mais souhaitez tout de même être protégé contre la pluie ? Pas de panique, il existe des combinaisons spécifiques prévues à cet effet. Ces ensembles s’enfilent directement par-dessus vos tenues de moto habituelles et vous procurent un confort ainsi qu’une protection inégalable.

Il existe deux types de combinaisons : le modèle intégral et l’ensemble deux pièces.

La combinaison de pluie intégrale propose une excellente étanchéité, elle est donc parfaite pour faire de la route. En effet, l’absence de liaison entre la partie du haut et celle du pantalon évite que l’humidité ne s’infiltre dans les vêtements. Malgré tout, ce modèle reste encombrant et peu pratique pour le motard. Par ailleurs, pour obtenir une protection optimale, il faut veiller constamment à ce que la combinaison soit parfaitement fermée et que les extrémités soient bien hermétiques.

Le modèle deux pièces est avantagé par une meilleure polyvalence, bien qu’il soit moins étanche. L’enfilage de la combinaison est non seulement plus facile, mais elle offre également plus de liberté de mouvements au conducteur. Quoi qu’il en soit, ce type d’ensemble doit être réservé aux trajets courts et à un usage quotidien.

Des bottes de motard qui protègent de l’humidité

Comme pour la veste et le pantalon, le choix des chaussures de moto ne doit pas être négligé, surtout en temps de pluie. Souvent, les pieds sont les premières victimes du froid, raison pour laquelle il est important de bien les protéger. Pour la moto, des demi-bottes en cuir sont un bon choix, car elles maintiennent parfaitement les chevilles. Attention toutefois à ne pas choisir n’importe quel cuir si vous ne voulez pas que vos chaussures vous fassent faux bons au pire moment. Les modèles « pleine fleur » ou le cuir de vachette sont plus performants et vous procureront un meilleur niveau de protection. De même, optez pour du cuir pourvu d’une épaisseur minimale de 1 mm, vos pieds n’es seront que mieux protégés !

En outre, il est important que vos chaussures soient suffisamment étanches pour que vous pieds restent bien au sec. Pour allier confort, étanchéité et protection, vous pouvez enfiler des surbottes de pluie par-dessus vos chaussures de moto. Celles-ci sont disponibles en différentes matières : nylon, PVC, polyester, caoutchouc… Les modèles en nylon sont un bon choix puisqu’ils s’enfilent et s’ôtent plus facilement et sont aussi très économiques. De même, le type de fermeture doit être convenablement choisi afin d’en faciliter l’enfilage. Vous aurez le choix parmi deux solutions : la fermeture à zip et la fermeture autoagrippante.

Les accessoires de moto pour mieux rouler sous la pluie

Outre le fait de se protéger de l’humidité, le plus important, lorsqu’on conduit une moto sous la pluie est de rouler en toute sécurité. Au-delà de la veste motard, du pantalon de pluie et de la combinaison, votre deux-roues a, lui aussi besoin d’être bien équipé.

Dans un premier temps, vérifiez l’état de vos pneus, et si besoin remplacez-les. En outre, assurez-vous que ceux-ci soient adaptés à un usage sous la pluie. L’idéal serait de choisir des pneus munis de rainures qui favorisent l’évacuation de l’eau, et d’une gomme qui adhère parfaitement.

Aussi, n’oubliez pas de vérifier l’état général de votre moto avant de partir, vous éviterez ainsi les mauvaises surprises. Surtout, ne prenez jamais la route si votre véhicule présente quelques dysfonctionnements ou que des fils électriques débordent.