Achat de voitures de marque Audi : trouver un concessionnaire de confiance à Avignon

Qu’est-ce qu’une bonne affaire, quand on parle d’achat d’une automobile ? La réponse à cette question est très subjective. Ce qui peut être perçu comme une bonne affaire par certains pourrait ne pas l’être pour d’autres… Ou pire, elle pourrait ne pas l’être du tout, en réalité ! L’achat d’un véhicule, qu’il soit neuf ou d’occasion représente une dépense considérable dans le budget annuel d’un ménage. C’est pourquoi il est important de se demander à quelles conditions l’achat d’un véhicule est avantageux pour vous, tenant compte de vos besoins propres. La question est le plus souvent considérée sur le plan financier. Ce qui inclut le prix à l’achat, mais également tous les coûts impliqués par l’acquisition et la possession du véhicule. En France, on compte plus de 25 000 distributeurs d’automobiles neuves et d’occasion en 2019. Comment conclure une affaire intéressante ?

Les professionnels de la distribution

Le premier endroit qui nous vient en tête, lorsqu’il est question d’acheter des voitures, est bien sûr le concessionnaire automobile. Si vous rêvez d’une belle Allemande et que vous habitez dans le 84 (Vaucluse) situé au sud-est de la France, vous vous tournerez tout naturellement vers une concession Audi à Avignon. Le concessionnaire porte la notoriété et l’image de la marque qu’il représente. D’une certaine manière, le constructeur lui fait donc confiance et cette confiance est transmise aux consommateurs, notamment aux amateurs et aux clients de la marque.

Il est vrai que la qualité a un prix. Mais ce prix est souvent amorti sur le moyen et le long terme. Pour un même usage, une voiture achetée un peu plus cher, qui s’usera moins vite est moins coûteuse que la même voiture achetée moins cher, mais qui tombera en panne fréquemment. Vous réaliserez des économies considérables sur les frais de réparation et d’entretien. L’acquisition d’une automobile d’un modèle ou d’une marque précis qui est réputée pour sa fiabilité est donc une bonne affaire. Et encore plus s’il est garanti que l’entretien et les réparations sont faits par des experts spécialisés et que les pièces utilisées sont des pièces d’origines. C’est le genre de pack proposé par la concession.  

Si vous tenez vraiment à acheter à petit prix, il existe également d’autres types de distributeurs d’automobiles, comme le mandataire. Contrairement au concessionnaire, il est libre de fixer ses propres prix, sans contraintes des constructeurs et peut vendre des véhicules de plusieurs marques différentes. Il peut proposer des remises de l’ordre de 30 % parce qu’il se fournit en gros auprès de concessionnaires étrangers qui vendent moins cher. Il importe également depuis d’autres pays et joue sur la TVA pour obtenir une marge. Prenez garde, cependant, à ne pas tomber sur un mandataire de mauvaise foi ou de mauvaise réputation. Informez-vous sur l’entreprise et vérifiez bien à qui vous avez affaire avant de vous engager dans quoi que ce soit.

Achetez en fin de série ou en stock

Environ tous les 5 ans, les constructeurs sortent de nouveaux modèles d’automobile pour succéder aux précédents. Ces nouveaux modèles sont censés garder « l’esprit » de leurs « prédécesseurs » en étant mieux adaptés aux nouveaux besoins des consommateurs, qui évoluent au fil du temps. En général, ces modèles bénéficient d’un « re-stylage » tous les 2 ou 3 ans. On parle souvent de « phase ». Un modèle connait en général 2 phases avant d’être remplacé par son « successeur ». Les professionnels ont donc intérêt à renouveler régulièrement leur offre en proposant les modèles les plus récents. Au moment où ils commandent ces nouveaux modèles chez leurs fournisseurs, il n’est pas rare que des véhicules neufs de modèles moins récents (mais pas pour autant obsolètes !) soient restés invendus. Pour des raisons de coûts de stockage, les professionnels doivent liquider ces véhicules. Vous pourrez alors saisir l’occasion : négociez et obtenez le meilleur prix possible.

Les bonnes occasions de l’occasion

La voiture d’occasion récente peut être une alternative intéressante au véhicule neuf. En achetant une voiture âgée de 2 à 5 ans à faible kilométrage, vous ferez une bonne affaire. Bien que leur prix soit moins élevé, leur état général demeure encore très proche du neuf. À l’œil, vous n’y verrez rien, seul le compteur vous indiquera que la voiture a déjà (peu) roulé. Si vous voulez être sûr de la fiabilité du véhicule et sécuriser votre achat, préférez les professionnels aux particuliers malgré une légère différence de prix. En concession, les véhicules d’occasion sont examinés par des experts et sont généralement remis à l’état neuf si besoin, avant d’être mis en vente. Comme pour la vente des voitures neuves, le concessionnaire s’occupe de toutes les procédures administratives liées au transfert de propriété et vous pouvez bénéficier d’une offre clé en main à un prix plus modéré.

Vous pourriez aussi choisir un modèle de plus de 5 ans auprès d’un concessionnaire sans pour autant vous inquiéter de sa fiabilité si votre budget est moins conséquent. Par ailleurs, à l’instar des distributeurs d’automobiles, qui renouvellent leur offre, les entreprises de location renouvellent leur flotte environ tous les 5 ans. La location peut être une des activités annexes d’une concession. Il arrive donc parfois que les voitures d’occasion proposées par cette dernière soient d’anciens véhicules de location. Le véhicule connait aussi le traitement qui est décrit plus haut, avant sa mise en vente. Les véhicules de location sont généralement des modèles récents, séduisants et très bien entretenus. Comme ils ont à priori un kilométrage relativement élevé au moment de leur vente, leur prix reste plus abordable.  

Payez de votre voiture

La reprise avec achat est une offre proposée par certains distributeurs. Un concessionnaire peut racheter votre voiture afin que vous puissiez financer une partie de l’achat d’un véhicule qu’il vend. Vous pouvez ainsi acquérir une version plus récente ou un nouveau modèle de véhicule sans débourser une grande somme d’argent.

Vous n’aurez qu’à payer la différence de valeur entre l’ancienne et la nouvelle voiture. Dans la pratique, le professionnel procède à une expertise de votre voiture afin d’en évaluer la valeur. En général, le prix de reprise sera 15 % inférieur à sa côte. D’éventuels frais de réparation et d’entretien seront encore déduits de ce prix.

Les procédures administratives liées au transfert de propriété sont à la charge du professionnel. Il n’est pas nécessaire d’avoir passé le contrôle technique dans les 6 mois, ce qui serait une dépense supplémentaire, le cas échéant, lors d’une vente entre particuliers.

Avant de demander à bénéficier d’une offre de reprise, commencez par négocier le prix de la voiture que vous voulez acquérir. Si vous demandez, une l’offre de reprise avant, les chances d’obtenir une remise sur le prix du nouveau véhicule seront infimes. Vous cumulerez ainsi les remises.

Quand écologie rime avec économie

Orientez-vous vers un véhicule qui émet moins de 116 grammes de dioxyde de carbone (CO2) par kilomètre et moins de 110 g/km si vous achetez en 2020. Le seuil de déclenchement sera diminué et le malus écologique augmentera. Ceci vous évitera de payer le malus écologique, allant de 50 à 12 500 euros, lorsque vous immatriculerez le véhicule pour la première fois.

En achetant une voiture électrique, vous bénéficierez d’une aide à l’achat. Il est de l’ordre de 27 % du prix de la voiture et peut atteindre jusqu’à 6000 euros. Le bonus écologique peut être avancé par le concessionnaire. Vous pouvez aussi le cumuler avec la prime à la casse, aujourd’hui devenue la prime à la conversion.

Outre le fait d’éviter les taxes ou de bénéficier de différentes primes et en dehors de toute considération écologique, l’avantage des voitures moins polluantes est nombreux. Une voiture thermique moins puissante à faible cylindrée, en plus de rejeter moins de CO2 dans l’atmosphère, consomme moins de carburant. Ce qui ne peut que faire du bien à votre porte-feuille.