L’achat d’une voiture d’occasion est associé à un certain frisson pour toutes les personnes concernées. Le vendeur et l’acheteur veulent tous deux obtenir le prix optimal. Mais il n’est souvent pas facile, surtout pour un profane, de voir clair dans les agissements de certains partenaires de négociation. Cet article explique ce à quoi il faut faire attention lors de l’achat d’une voiture d’occasion.

Ceci est important pour les vendeurs lors de l’achat d’une voiture d’occasion

Tout commence avec la décision d’un propriétaire de voiture de vendre sa voiture. Cependant, il faut prendre son temps et ne pas vendre la voiture au meilleur concessionnaire suivant. Si vous ne connaissez pas la valeur de votre voiture, vous êtes dans une position de négociation très défavorable. C’est pourquoi vous devez, d’abord, faire évaluer la voiture afin d’obtenir un prix de vente réaliste. Le moyen le plus pratique est l’évaluation en ligne du véhicule, qui permet de calculer un prix recommandé, y compris une marge de négociation, en saisissant les données clés de la voiture d’occasion. Les informations suivantes sont requises :

Outre l’évaluation gratuite des véhicules en ligne, vous pouvez également, consulter la liste Schwacke, qui répertorie tous les prix actuels des voitures d’occasion. Toutefois, une redevance sera perçue à cet effet. Une autre possibilité est l’évaluation professionnelle par un expert automobile indépendant, dont le travail doit bien sûr être rémunéré.

Une fois la valeur déterminée, il faut trouver un acheteur. Si vous souhaitez vendre à un particulier, faites de la publicité en ligne pour votre voiture. L’annonce doit contenir toutes les informations importantes et des photos attrayantes. Comme l’aspect visuel est déterminant pour la première impression, la voiture doit être conduite au préalable au lave-auto. Les petits dégâts de peinture et les bosses peuvent être rapidement éliminés grâce à des méthodes de réparation intelligentes et peu coûteuses. Toutefois, les dommages causés par l’accident ne doivent pas être dissimulés lors de la vente de la voiture, faute de quoi le contrat d’achat peut être contesté par la suite. En général, le contrat de vente doit, également, garantir que le numéro de châssis et tous les détails tels que le kilométrage, la première immatriculation et les caractéristiques de l’équipement sont corrects, de sorte que le contrat ne puisse pas être contesté. Les données personnelles de l’acheteur et du vendeur ainsi que les signatures des deux parties doivent, également, être incluses.

C’est important pour les acheteurs de voitures d’occasion

Les informations incorrectes fournies par le vendeur doivent être prouvées par l’acheteur en cas d’urgence. Cela peut être coûteux et long. C’est pourquoi vous devez absolument mettre la voiture à l’épreuve avant de l’acheter. En général, vous ne devez jamais acheter une voiture d’occasion sans l’avoir essayée. Dans la grande majorité des contrats de vente, l’expression « acheté tel quel » apparaît, ce qui libère le vendeur de toute garantie. Un tel contrat ne peut être contesté que par une fausse déclaration délibérée.

Pour être sûr, les acheteurs devraient toujours être accompagnés d’une personne ayant une expérience des véhicules à moteur. Si personne dans votre entourage ne connaît les voitures, il vaut la peine de faire appel à un expert indépendant pour s’assurer que vous ne serez pas surpris par les coûts de réparation énormes au final. Toutefois, cet investissement ne vaut la peine que pour les modèles un peu plus chers. Avec une voiture d’occasion d’une valeur d’environ 2 000 euros, les frais d’un expert pourraient sinon être trop élevés.

Lors du contrôle, il faut notamment prêter attention à la prochaine inspection générale et au test des émissions de gaz d’échappement, qui devraient avoir lieu dans un an au moins. Si des pièces ont été remplacées, les acheteurs peuvent faire afficher les factures correspondantes. Vous devez, également, examiner attentivement les documents du véhicule et vous assurer que toutes les inscriptions correspondent bien au véhicule (constructeur, plaque d’immatriculation, vignette TÜV, etc.). En général, les acheteurs ne doivent pas subir de pressions pour effectuer un achat. Il est légitime de s’accorder du temps pour y réfléchir et pour examiner à loisir le contrat et tous les documents pertinents. La conclusion d’un contrat de porte à porte après un survol fugace peut avoir des conséquences fatales.