Installer une borne de recharge électrique pour copropriété

Si vous avez comme projet d’acheter un véhicule électrique or vous vivez dans une propriété collective, pensez à installer une borne de recharge. Étant donné que ce dispositif sera installé dans une copropriété, sachez qu’il existe des procédures ainsi que des conventions que vous devriez suivre pour avoir une assurance entre vous ainsi que vos voisins. Ce travail nécessite donc l’intervention d’un professionnel en la matière. Des études techniques et quelques diagnostics sont à prendre en compte avant l’installation. Des entretiens seront également à prévoir après l’installation pour que l’efficacité du dispositif soit toujours un meilleur

Borne de recharge électrique, définition et caractéristiques.

Une borne de recharge électrique est un système qui permet de recharge facilement une voiture électrique grâce à un dispositif qui est collé au mur, mais il est également possible que le système soit enterré partiellement dans le sol. Selon sa puissance, elle est idéale pour recharger la batterie d’une puissance entre 3 à 22kw d’une voiture électrique. C’est donc une solution de recharge pour véhicule électrique depuis votre propriété. Il est possible d’optimiser l’installation de la charge, mais cette action dépend de l’installation électrique ainsi que de la puissance de la batterie du véhicule en question. De même pour le temps de charge, ces deux éléments sont toujours pris en considération. L’entité mobilygreen.fr vous propose une large gamme de choix et une qualité de service remarquable dans le cas où vous envisageriez une installation. Pour un utilisateur qui connaît parfaitement les besoins de son véhicule, il peut directement programmer la recharge dans la journée. Le dispositif est déjà équipé d’un moyen de contrôle adapté. En effet, une voiture électrique est plus confortable que d’autres modèles sur le fait qu’elle est a été revendiqué comme non polluante, facilité dans l’utilisation et le fonctionnement. Ainsi, ce type de véhicule commence à prendre sa place dans le marché de l’automobile et plus encore, le bonus écologique offert grâce au soutien public encourage les utilisateurs de véhicule à essence ou diesel à échanger le leur contre une voiture électrique. L’autonomie d’une voiture électrique peut dépasser les 300 km selon le modèle et le temps de charge.

Les types de bornes existants

Pour une copropriété, il existe deux types de recharge qui peut être installée. À part le dispositif de recharge occasionnelle qui se fait à l’aide d’une prise domestique, l’alimentation est limitée à 8 A. Ce qui signifie que le temps de recharge peut être plus au moins long, car il peut prendre jusqu’à 12 h de temps. Une borne de recharge pour véhicules électriques par contre possède une intensité plus élevée avec une intensité de 15 à 50 A ce qui permet d’obtenir un temps de recharge assez bénéfique pour l’utilisateur. Pour certains modèles, le temps de recharge ne dure pas plus d’une heure. Pour plus d’économie, une borne de recharge peut être directement liée à l’alimentation électrique de la copropriété non pas au compteur électrique individuelle de l’utilisateur. La plupart du temps, celui qui s’occupe des travaux d’installation de la borne électrique est le fournisseur d’énergie, mais il est également possible que ce soit des entités différentes ; dans ce cas, les usagers devront se mettre d’accord, car il y aura certainement un surplus de coûts supplémentaires d’électricité qu’ils doivent se partager par la suite. Dans tous les cas, un compteur individuel permettant de mesurer l’électricité de chaque véhicule électrique est déjà mis en place avec le dispositif. Ainsi, chaque utilisateur payera sa propre facture d’électricité selon sa consommation. Pour plus d’assurance, il est conseillé d’utiliser des badges ou des clés de sécurité pour éviter qu’un voisin soit tenté d’utiliser la source d’électricité de l’autre. Le dispositif de recharge peut se présenter ainsi sous deux formes selon le budget des futurs utilisateurs. On distingue la prise renforcée qui est similaire à une prise domestique. Elle est idéale dans les espaces communes dont le courant fournit 14 à 16 A d’intensité. Le temps de charge d’une voiture à l’aide d’une prise est de 7 h en moyenne. Ensuite, on distingue la borne murale de type Wallbox qui est recommandé par plusieurs professionnels en matière d’automobile. Sa charge optimale avec un temps réduit comprise entre 1 et 4 h garantit une protection tout au long de la charge. Ce type de borne est aussi utilisé lors d’une installation de borne de recharge publique en entreprise étant donné que le nombre d’utilisateurs est considérable.

Les conditions requises pour l’installation d’une borne de recharge en copropriété

Depuis janvier 2012, une nouvelle copropriété possède le droit à la prise qui permet aux propriétaires de faire appel à des techniciens pour que chacun puisse envisager l’installation d’une borne à ses frais. Chacun a le droit de posséder sa borne de recharge personnelle dans le parking. Il est à noter que l’installation de ce dispositif n’est pas une obligation pour tous les copropriétaires. Pour ceux qui souhaitent l’installer par contre, il est obligatoire de relier sa borne à un compteur individuel qui lui permettra de calculer sa propre consommation. Ce droit s’applique ainsi dans une copropriété avec un parc de stationnement couvert et qui se ferme à des horaires fixes ; dans tous les cas, l’installation de la borne de recharge ne doit avoir aucun impact sur la vie des voisins sur la facturation d’électricité, car chaque utilisateur doit payer lui-même ce qu’il doit suite à sa consommation.

Quelles sont les démarches d’installation ?

L’installation d’une borne de recharge électrique nécessite une procédure administrative et une convention avec les personnes qui résident dans l’espace commun. Étant donné que l’installation sera munie d’un raccordement spécifique dans la copropriété, une assemblée générale doit se tenir dans le but d’obtenir l’accord de toutes les personnes ou au moins des représentants qui y vivent. Pour un locataire, il est obligatoire de demander un accord écrit auprès du propriétaire ; tous les détails concernant l’installation y compris le plan ou un schéma simplifié de l’emplacement doivent être mentionnés dans la lettre. Le syndicat de propriété doit également donner son approbation suite à l’acceptation du propriétaire. Par contre pour un propriétaire, un accord écrit de la part du syndicat de propriété est suffisant pour installer la borne de recharge. Il est à noter que le syndicat a un délai maximum de 6 mois pour répondre à la demande du demandeur. Si ce délai est dépassé et qu’aucune réponse n’est parvenue, les travaux peuvent être entamés, car le dossier sera considéré comme traité. Une fois que les documents légaux sont en ordre, il est recommandé de faire appel à des professionnels pour faire des évaluations et des diagnostics avant l’exécution des travaux.

Avantages d’une borne électrique chez soi

L’installation d’une borne de recharge électrique est bénéfique pour ses utilisateurs. Plus besoin de se rendre dans une station commune pour trouver une borne de recharge pour véhicule électrique, il vous suffit de brancher votre voiture à une prise en écartant tout danger comme les courts-circuits et les surtensions. Il est tout de même conseillé de bien étudier l’emplacement du garage pour que vous puissiez réaliser facilement le branchement pendant la recharge. Cela vous permettra de recharger votre voiture en toute sécurité dans votre propre espace même s’il s’agit d’une copropriété. La vitesse de recharge permet également aux utilisateurs d’avoir un gain de temps par rapport à une prise ordinaire. Dans le cas où le coût de l’installation et des entretiens serait supérieur par rapport à votre budget, sachez que vous avez la possibilité de bénéficier d’une aide financière ou d’un crédit d’impôt. L’état peut également offrir des subventions suite à l’installation du dispositif, car d’une certaine manière les utilisateurs de voiture électrique participent à la protection de l’environnement en réduisant la production de CO2.