Comment savoir si votre véhicule est en fourrière ?

Difficile de ne pas paniquer lorsqu’on s’aperçoit que sa voiture n’est plus au même endroit. Quand on est confronté à ce genre de situation, on a tendance à envisager le pire : le véhicule a été volé. D’autres s’empressent de faire le tour du quartier pour s’assurer qu’ils n’ont pas mal garé leur bolide. Rares sont les fois où nous pensons à trouver une fourrière proche de notre emplacement. Eh oui, un véhicule peut faire l’objet d’une procédure d’enlèvement et de déplacement. Vient alors la question fatidique : comment savoir si mon véhicule est en fourrière ? La réponse dans cet article.

Se rendre auprès des autorités compétentes

Les fourrières sont réparties sur l’ensemble du territoire français. A priori, on en retrouve au moins une dans chaque ville. Dans des grandes villes, comme Paris et Marseille, ne vous étonnez pas de voir une dizaine de fourrières. En effet, c’est cette pluralité qui vous compliquera vraiment la tâche.

Il faut savoir que seules quelques entités publiques sont autorisées à mettre votre véhicule en fourrière. Parmi celles-ci, on retrouve les gendarmes et la Préfecture de police. D’autres membres des forces de l’ordre, comme les agents de police municipale et nationale et les officiers de la police judiciaire, viennent également rallonger la liste.

Vous aurez plus de chance de rapidement en vous adressant directement soit au commissariat de police soit à la Préfecture de police. Assurez-vous seulement qu’il soit proche de l’endroit où votre voiture a été garée. Une fois sur place, vous devez fournir le numéro d’immatriculation de votre véhicule, après quoi le responsable vous indiquera quelle fourrière contacter.

Le commissariat et la Préfecture de police veillent à ce que leurs bases de données soient instantanément mises à jour. Raison pour laquelle ils sont en mesure de confirmer rapidement si votre véhicule a été mis en fourrière ou non.

Dans le cas où vous n’auriez pas la possibilité de vous y rendre, vous pouvez les appeler directement. Les numéros de téléphone du commissariat de police et de la préfecture sont disponibles sur Internet. Il suffit de mentionner le code de la ville et le web se chargera du reste. Vous pouvez également consulter l’annuaire, mais cela vous prendra plus de temps. En ce qui concerne la procédure, elle reste la même.

Une plateforme dédiée

La plateforme de la police

Les Préfectures de police disposent d’un outil en ligne qui permet de contacter une fourrière en un rien de temps. Les automobilistes parisiens sont les premiers a tiré avantage de ce nouveau dispositif. Les autorités compétentes travaillent en collaboration pour permettre aux autres habitants de bénéficier de ce genre de service. Vous avez besoin d’aide pour trouver une fourrière à Paris ? Tout ce que vous avez à faire, c’est mentionner votre numéro d’immatriculation. Le moteur de recherche de la police fera tout le travail à votre place.

En effet, cet outil en ligne est extrêmement pratique pour dénicher un numéro de téléphone de fourrière. Qui plus est, vous avez la possibilité d’accéder au site où que vous soyez. Inutile de vous connecter via un ordinateur. Un Smartphone et une tablette feront très bien l’affaire. Comme quoi, même les institutions publiques ne sont pas épargnées par l’évolution technologique.

Les services de renseignement téléphonique et de mise en relation

Mis à part le site officiel de la Préfecture de police, il existe aussi des plateformes conçues pour trouver une fourrière. Leur avantage réside dans le fait qu’elles ne renseignent pas uniquement sur les fourrières situées à Paris. Leurs bases de données sont plus riches, ce qui vous permet de connaître au plus vite l’endroit où votre véhicule a été emmené. Ces plateformes possèdent également n’importe quel téléphone de fourrière. Certaines d’entre elles fournissent même les adresses ainsi que les horaires d’ouverture de ces établissements. Si vous le souhaitez, elles peuvent vous mettre en relation directe avec une fourrière à Paris et une fourrière en région.

Une application mobile dernière génération

Pour simplifier davantage la vie des citoyens, la police a mis au point une application mobile : la Pref Police. Elle résulte d’une collaboration entre la Préfecture de police de Paris et plusieurs développeurs. C’est ce qui explique le fait que l’outil en question ne peut être utilisé que pour trouver une fourrière à Paris. Ce serait tellement plus simple et plus pratique si toutes les préfectures de police françaises en disposaient. On pourrait même envisager de créer une application mobile qui faciliterait la recherche d’une fourrière en région.

L’application Pref Police, en particulier, ne se contente pas uniquement de déterminer où telle ou telle voiture a été placée. Elle informe également le propriétaire de toutes les démarches à suivre pour récupérer son véhicule. Il convient de préciser qu’elle applique les mêmes principes que les sites et les établissements physiques. Il faut toujours indiquer le numéro d’immatriculation. D’une certaine manière, cela sous-entend que vous devez le mémoriser par cœur. Même si vous retenez la marque, le modèle ainsi que d’autres caractéristiques techniques de votre bolide, sans le numéro d’immatriculation, tout cela reste vain.

Quels sont les cas possibles de mise en fourrière ?

Les cas de mise en fourrière sont les suivants :

– Stationnement gênant, abusif ou dangereux

– Dépassement de la vitesse maximale autorisée

– Entrave à la circulation

– Infraction à la protection des sites et des paysages classés

– Circulation dans des espaces naturels

– Défaut de présentation aux contrôles techniques

– Défaut de non-exécution des réparations prescrites

La mise en fourrière d’un véhicule respecte les articles R325-12, R325-14, R325-15, R325-16 et R325-17 du Code de la route. Cette procédure passe par plusieurs étapes. Tout d’abord, l’officier de police doit vérifier si la voiture n’a pas été volée. Ensuite, il faut qu’il remplisse une fiche descriptive du véhicule et un procès-verbal. Ce dernier précise le motif de la mise en fourrière. Il lui incombe également d’indiquer dans quelle fourrière le véhicule sera transféré. La dernière étape est cruciale en ce sens que sans cette information, il est quasi impossible de retrouver la voiture.

En principe, les automobilistes se manifestent dans l’heure pour savoir dans quelle fourrière leur véhicule a été emmené. Dans le cas contraire, la police leur envoie une notification de mise en fourrière par lettre recommandée. L’adresse de la fourrière, le motif de la sanction, le montant des frais et les voies de recours possibles y sont mentionnées. Eh oui, en cas de mise en fourrière, il vous est possible de faire appel à un avocat.