La cylindrée se calcule en litre pour les voitures et en cm3 pour les motos. Il existe quelques astuces pour bien choisir le nombre de cylindrées de sa moto. Bien que les motards préfèrent baser leur recherche de moto sur la puissance, il ne faut pas négliger le couple du moteur qui représente une valeur importante.

Critères pour choisir les spécificités du moteur

Bien que de nombreux motards achètent une moto en se basant sur le look ou son utilisation (circuit, voyage, utilitaire…), la sélection de la machine peut également se porter sur le plaisir procuré par la sensation de conduite. Pour ce dernier critère, le moteur permet d’offrir plus ou moins une bonne sensation de conduite. En étudiant les spécificités du moteur, on évalue le couple qui est la sensation de catapulte ressentie lorsque l’on actionne brusquement la poignée de gaz. Le calcul de la cylindrée unitaire se fait en divisant la cylindrée de la moto par le nombre de cylindres. Plus la valeur de la cylindrée unitaire est faible, moins important sera le couple accessible à petite vitesse.

Moto mono-bi-trois cylindre

Le monocylindre est souvent associé à une moto légère, car elle pèse moins de 200 kg. Conduire ce type de machine apporte un caractère naturel grâce à sa construction, la cylindrée unitaire pour ce type de machine est importante. En conduisant ce type d’engin, on perçoit parfaitement les coups de piston à chaque fois qu’on actionne la poignée. Cela permet d’avoir des sensations immédiates et le motard peut se faire plaisir sans avoir à rouler vite. Les bicylindres n’ont pas tous le même design. Les 2 cylindres disposent de moteurs souvent souples capables d’atteindre 2000 tr/min sans avoir à pilonner. Le trois cylindres reprend les avantages du bicylindre avec un bruit ressemblant à la turbine.

Motos 4, 5 et 6 cylindres

Avec les motos 4 cylindres, la cylindrée unitaire est plus faible, on peut activer le moteur plus vite et chercher plus de puissances. Si la plupart des 4 cylindres sont disposés en ligne, il existe quelques modèles de motos d’exception proposant des 4 cylindres disposés en V. Ces motos sont surnommées V4. Les 5 cylindres sont des motos assez rares, on en découvre uniquement en MotoGP. Conduire une 6 cylindres permet d’avoir une machine dotée d’un velouté infini à la fois très souple et qui donne une sensation de ne pas fatiguer grâce à une conduite reposante.