En plus d’une panne de moteur, ou un défaut du châssis, un pneu éclaté est particulièrement gênant. La perte soudaine de la pression des pneus est un danger potentiel, car les véhicules à moteur deviennent rapidement incontrôlables à ce moment. Dans ce cas, il est bon d’avoir non seulement une roue de secours, mais aussi un cric de voiture de qualité. Les crics de voiture sont aujourd’hui largement utilisés par les ménages privés ; par exemple pour changer les pneus d’été et d’hiver ou en cas de crevaison. Voici donc les critères de décision pour vous aider à choisir votre cric.

Un cric de qualité répond à des exigences particulières

Les ateliers travaillent généralement avec des plates-formes élévatrices ou des fosses d’atelier. En raison du domaine d’application, le cric doit répondre à des exigences particulières. Le cric doit bien sûr être capable de déplacer une charge plus importante. C’est précisément ces exigences des automobilistes concernant leurs crics qui ont conduit aux deux variantes qui sont courantes aujourd’hui, le cric mécanique ou le cric hydraulique. Fondamentalement, chaque cric a des limites de charge clairement définies. La question de la charge à laquelle le cric doit faire face doit être clarifiée par chaque propriétaire de véhicule. Aujourd’hui, les ciseaux simples atteignent souvent leur limite de charge à environ 1,5 tonne. Les crics de voiture de manœuvre basés sur le principe de fonctionnement hydraulique, qui sont de plus en plus utilisés dans les ménages aujourd’hui dans une conception simple, peuvent généralement traiter des charges allant jusqu’à deux tonnes. Chaque conducteur à la recherche d’un cric de voiture doit d’abord déterminer quelle est la capacité de charge maximale requise. Le document d’immatriculation du véhicule peut être utilisé pour déterminer le poids à vide de la voiture avec peu d’efforts. Vous trouverez les dispositions légales à cet égard à la page suivante. Ces informations peuvent ensuite être utilisées pour trouver le bon cric. Les crics à ciseaux de 1,5 tonne peuvent parfois déjà être surchargés avec des véhicules du segment supérieur de la classe moyenne. Le cric de manœuvre pose rarement des problèmes ici ; surtout si le dispositif est conçu pour des charges plus élevées.

Quels sont les différentes variantes de crics ?

En ce qui concerne les différents types de crics, il faut faire une distinction claire entre les variantes qui sont déplacées mécaniquement et celles qui sont basées sur le principe hydraulique. Avec le cric mécanique, deux variantes de modèles se sont établies, le cric du type Y et le cric à ciseaux. Ce dernier est également basé sur le principe que les deux bras du cric à ciseaux sont réunis par le cric à broche (tige filetée sur laquelle agit la force de la manivelle), ce qui modifie la hauteur de levage. Avec le cric du type Y, le treuil à broche guide le bras de charge vers le haut. Pour les crics hydrauliques, la variante du cric de voiture de manœuvre est largement utilisée, car avec ce modèle, de faibles hauteurs de sous-dépassement peuvent également être réalisées. Les crics à poinçon ou autres variantes de crics hydrauliques sont des spécialistes qui conviennent mieux aux tâches spéciales.

Les crics les plus courants aujourd’hui utilisés

En plus de la question de la capacité de charge maximale, la hauteur de levage et le sous-dépassement doivent jouer un rôle important pour l’achat du cric. Le sous-dépassement fait référence à la distance minimale qui doit être disponible pour positionner le cric sous le véhicule. Par exemple, 25 cm sont requis comme sous-dépassement, mais la distance entre le sol et la voiture n’est que de 22 cm. Dans ce cas, le cric voiture ne peut pas être utilisé. La hauteur de levage, également appelée hauteur de calfatage, définit la hauteur jusqu’à laquelle les charges peuvent être levées en toute sécurité. Pour de nombreuses voitures, une hauteur de levage de 35 cm est suffisante. Cependant, il peut être nécessaire de prévoir une marge de manœuvre un peu plus importante dans la hauteur de levage en raison de conditions de base différentes.

La stabilité du cric est influencée par deux facteurs

En ce qui concerne l’espace au sol, le type Y est plutôt peu performant par rapport aux autres modèles. Si le cric n’est pas utilisé correctement, il y a un risque de glissement du véhicule. Le modèle des ciseaux est un peu mieux ici. Mais surtout sur des surfaces inégales ou sur des fissures par exemple, la stabilité est ici aussi problématique. Le fait que les crics voiture de manœuvre ont généralement une surface de base élevée et sont équipés de roulettes signifie que la stabilité est meilleure ici. Dans les trois cas, il faut cependant veiller à ce que la charge repose correctement sur la selle d’appui. Sinon, on favorise le glissement de la voiture lors du changement de pneus ou des travaux sous le véhicule.

Conclusion : le bon cric pour chaque usage

Toute personne qui veut changer de pneus même au printemps et à l’automne ou qui « visse la voiture » a plus souvent besoin d’un cric. Il ne s’agit pas simplement de déplacer une charge vers le haut. La stabilité et la résistance à la charge jouent un rôle particulièrement important lors de l’achat d’un cric. Les données techniques du véhicule et du cric doivent donc correspondre. Dans le même temps, il faut se demander quelles sont les caractéristiques principales. Un cric de manœuvre offre un grand confort d’utilisation, mais il est généralement trop lourd pour l’assistance routière. Les crics à ciseaux marquent un point pour eux-mêmes ici.