Comment bien acheter une Porsche 911 Carrera 3.2L ?

Le succès de cette automobile fut tel qu’il sortit la marque des difficultés financières et imposa la Porshe 911 dans l’univers des voitures. Au premier coup d’œil, elle ressemble à sa devancière la SC et diffère surtout grâce à l’installation de l’injection électronique. C’est l’un des modèles les plus recherchés en raison de son caractère durable. Cette Porsche allie à la perfection facilité d’utilisation, performances et sensations. Voici les éléments à prendre en compte pour réaliser un investissement digne.

Moteur et suspension

Lorsqu’il est bien entretenu, le moteur 3.2 de cette Porsche peut faire jusqu’à 300.000 km. Cette performance atteste de sa solidité qui doit être rigoureusement vérifiée. L’état du moteur de la Porsche Carrera 3.2 doit donc être dénué de toute inquiétude. Pour cela, il est important de voir le carnet d’entretien de la voiture afin de retrouver toutes les traces d’opérations. Ainsi, vous saurez s’il est nécessaire d’effectuer un remplacement de moteur. Toutefois, une révision du moteur doit se faire après chaque 10.000km. Vous pouvez trouver des dossiers complets sur la 911 Carrera 3.2 sur ferdinandlemag.com.

La voiture doit rester normalement lubrifiée. Il peut arriver de remarquer des suintements au niveau du carter. Ceci n’est pas alarmant à condition que l’exsudation ne soit pas excessive. Vérifiez également les jantes indispensables à une bonne tenue de route. Les voitures neuves arrivent avec des jantes 15′, mais on les retrouve sur le marché avec des jantes Fuchs 16′. Vérifiez aussi les suspensions et les amortisseurs qui doivent être plus fermes que ceux d’une Porsche classic. Quant à la boite de vitesse, préférez les 911 type G avec la G50, beaucoup plus fiable que la 915.

La carrosserie

À l’instar de la Porsche 911 3.0 SC, la Carrera possède une coque en acier. Malgré la galvanisation et la peinture, les traces de rouilles sont fréquentes. Vous pouvez choisir entre le targa, le cabriolet, le speedster ou le coupé. Mais avant, vous devez faire le tour de la lunette, des phares, de l’antenne radio. Si vous choisissez une targa, il est fort probable que l’arceau central et le bac de la batterie aient subi des dégâts. Il faut aussi contrôler si la Porsche carrera 3.2 a eu des accidents, en vérifiant l’existence de plis douteux derrière le pare-chocs.

Il n’est pas conseillé d’opter pour des modèles rajeunis avec des éléments modifiés. Le mieux est d’acheter une voiture dont l’historique est clair et simple. Pensez à inspecter la voiture sous tous ces angles. Les Porsche 911 sont souvent exposés aux coups de portières. Pour ne pas être obligé de changer la carrosserie, jeter un coup d’œil sur les bas de caisse et les pare-chocs à soufflets.

Cette voiture comme toutes les 911 est pourvue de 4 disques de frein très endurants. Toutefois le frein arrière peut présenter des défauts. Si la Porsche a fait l’objet d’une conduite sportive, il est possible que le train arrière soit usé. Dans le cas où vous conduisez pour la première fois, il est possible que le mouvement du volant soit perpendiculaire lorsque la vitesse est élevée. Cela est tout à fait normal et peut s’accentuer avec la diminution de liquide dans le réservoir.

Habitacle et autres éléments

Une bonne Porsche carrera 3.2 doit avoir un habitacle irréprochable. Il vous faudra surtout examiner la moquette du côté conducteur ou le haut de la planche de bord qui peut se fendre prouvant ainsi une trop longue exposition au soleil. Il faut aussi inspecter les équipements électriques et l’étanchéité du toit amovible. Côté prise en main, il faut souvent attendre que l’huile de boite soit à une bonne température pour mieux manipuler la boîte.

Malgré les exigences pour la piloter, cette Porsche reste très polyvalente. Il ne faut surtout pas chercher à économiser sur le prix. L’auto peut couter en moyenne 40.000 euros, mais il vaut mieux payer un prix cher pour avoir une voiture en parfait état.